Updrive

Astuces

Updrive đźš—

Updrive est une application qui permet aux apprentis conducteurs ayant choisi la filière libre de s’entrainer pour l’examen pratique du permis de conduire en Belgique. 

Updrive met à disposition de nombreux itinéraires similaires à ceux de l’examen. Des itinéraires sont disponibles dans l’application pour les différents centres d’examen. 

L’application permet d’avoir un aperçu réaliste de l’examen pratique et d’éviter les pièges que vous pourriez avoir lors de votre examen.

Choisis ton centre d’examen lors de la crĂ©ation de compte et sĂ©lectionne l’itinĂ©raire de ton choix laisse-toi guider par les instructions GPS. 

Une fois que le trajet est terminé, des questions d’évaluations te sont posées afin d’avoir un feed-back de votre ton de conduite.

Ton itinéraire est alors automatiquement enregistré dans le roadbook.

Le roadbook est accessible dans le menu « Mon Roadbook » où tu peux y trouver l’historique des trajets effectués avec des données telles que : la date, l’heure de début du parcours, la durée totale, la distance parcourue, et le guide avec lequel vous avez fait votre parcours.

Il est possible d’imprimer le roadbook directement depuis l’application! Tu recevras ton roadbook rempli avec toutes les informations nĂ©cessaires par email. 

Fini d’Ă©crire tous ses trajets Ă  la main!

Filière Libre

Après que le candidat ait réussi l’examen de permis théorique, il devra choisir entre 3 filières différentes pour poursuivre son apprentissage : la filière en auto-école, la filière en accès direct, et la filière libre. La filière libre en Belgique est une méthode d’apprentissage qui suit la réussite de l’examen théorique du permis de conduire. Durant cette période d’apprentissage vous devez vous entrainer à conduire avec un guide (parent, entourage). Il s’agit d’une période de stage qui dure 36 mois en Wallonie et 18 mois à Bruxelles. Cette filière est accessible aux personnes ayant minimum 17 ans.

Après avoir fait le choix de la filière, les étapes seront différentes en Wallonie et à Bruxelles. 

En Wallonie, il vous faudra d’abord passer le rendez-vous pédagogique et obtenir l’attestation. L’élève et le guide devront chacun suivre ce rendez-vous pédagogique sous la forme d’une formation en ligne. Une fois que vous avez obtenu votre attestation, vous et votre guide devez remplir le Roadbook qui est un journal de bord, et roulez un minimum 1500 km. 

Vous devrez pratiquer pendant un minimum de 3 mois et un maximum de 36 mois pour passer l’examen pratique du permis de conduire. A noter qu’avant de pouvoir passer l’examen de permis pratique, vous devrez également passer le test de perception des risques qui est aussi une des conditions d’accès pour l’examen. 

A Bruxelles, la différence avec la Wallonie est qu’il y a une filière en plus. Il s’agit de la filière mixte qui combine la filière libre et la filière auto-école. Le permis provisoire à Bruxelles dure minimum 9 mois et maximum 18 mois. A noter aussi qu’à Bruxelles, il vous faudra passer le test de capacités techniques de conduite pour obtenir le permis provisoire de 18 mois.

En filière libre, vous pouvez commencer à rouler une fois que vous avez obtenu dans un premier temps le test de capacités techniques de conduite et ensuite l’attestation de permis provisoire. Vous pourrez alors commencer à rouler durant vos 18 mois ou 36 mois de stage.

D’un point de vue budget, la filière libre est moins cher que la filière auto-école. En auto-école vous devez vous être accompagné par un moniteur professionnel qui saura rapidement corriger et repérer les mauvaises habitudes de l’apprenant. Pour la filière libre, l’âge minimum est de 17 ans, et pour la filière en auto-école l’âge minimum est de 18 ans. En filière libre, vous devez parcourir 1500 km. En filière auto-école, vous devrez effectuer 1000 km.

Le choix de la filière dépendra de plusieurs facteurs. Les questions à se poser sont les suivantes : Avez-vous assez de budget pour la filière auto-école ? Préférez-vous être accompagné par un moniteur professionnel ou par un parent par exemple ?

Le Jour de l'Examen

Voici les diffĂ©rentes parties de l’examen pratique:

Test de vue: Lors de l’examen l’examinateur pourra vous demander par exemple de lire la plaque d’immatriculation de la voiture qui se trouve devant vous, ou de lire une inscription sur un panneau afin de simplement vĂ©rifier votre vue. 

Vérifications intérieures et extérieures: Lorsque vous allez passer votre examen pratique du permis de conduire, l’inspecteur vous demandera d’effectuer 2 vérifications qui compteront pour 3 points : 

  •  1 vĂ©rification intĂ©rieure : 1 point
  • 1 vĂ©rification extĂ©rieure : 1 point
  • 1 point pour la question qui lui est associĂ©e 

Freinage de précision: La réalisation d’un freinage de précision devra être réalisé soit à l’occasion d’un arrêt imposé par la signalisation ou en utilisant un repère vertical précis et lisible, selon les consignes de votre examinateur. 

Une manœuvre en marche arrière: La réalisation d’une des 6 manœuvres en marche arrière choisie par l’expert qui détermine le moment 

  • marche arrière en ligne droite 
  • marche arrière en arrondi ou en angle 
  • rangement en crĂ©neau 
  • rangement en Ă©pi 
  • rangement en bataille 
  • demi-tour

On vous jugera surtout sur votre capacité à maintenir la sécurité pendant votre manœuvre et sur votre technicité. 

Barème et notation: L’examen est noté sur 31 points. Pour réussir il faut avoir obtenu au minimum 20 points et ne pas commettre de faute éliminatoire. Il y a 5 niveaux d’appréciation : 

  • E : faute Ă©liminatoire, qui signifie l’échec du candidat Ă  l’examen car il se met en danger ou met en danger les usagers. 
  • 0 : Le candidat n’obtient pas de points mais n’a pas commis de faute grave. 
  • 1 : 1 point obtenu. La compĂ©tence est en cours d’acquisition mais est toutefois encore mal maitrisĂ©e. Elle a Ă©tĂ© mise en Ĺ“uvre pendant l’examen de manière incomplète. 
  • 2 : 2 points obtenus. La compĂ©tence est acquise. Elle a Ă©tĂ© mise en Ĺ“uvre pendant l’examen Ă  des niveaux de qualitĂ© variable. Par exemple : le clignotant qui est parfois mis tardivement. 
  • 3 : 3 points obtenus. La compĂ©tence est complètement acquise. Le candidat a su la mettre en Ĺ“uvre Ă  chaque fois que cela Ă©tait nĂ©cessaire. 

Quelque soit l’erreur que vous ayez commise, si l’inspecteur intervient physiquement sur les pédales ou le volant, cela sera forcément considéré comme une faute éliminatoire. 

A noter que lorsque l’examinateur vous fait des remarques, cela ne signifie pas nécessairement une faute grave que vous avez commise. Cela peut être une simple remarque sur votre conduite.

A la fin de votre parcours de conduite de l’examen pratique du permis de conduire, qui dure en moyenne 30 minutes, une interrogation orale a lieu oĂą l’on va vous poser 3 questions sur une des 3 thĂ©matiques suivantes : Sur la vĂ©rification d’un Ă©lĂ©ment intĂ©rieur ou extĂ©rieur du vĂ©hicule, sur la sĂ©curitĂ© routière, ou sur les premiers secours. 

Chaque questions compte pour 1 point. A noter que l’examinateur peut aussi vous poser des questions pendant votre parcours de conduite lors d’un arrĂŞt.

Exemple de question sur la sécurité routière : Quelles sont les précautions à prendre lors du remplissage du réservoir ?
Réponse : Arrêter le moteur, ne pas fumer, ne pas téléphoner.

Exemple de question sur les premiers secours : Qu’est-ce qu’une perte de connaissance ?
RĂ©ponse : C’est lorsque la victime ne rĂ©pond pas et ne rĂ©agit pas mais respire.

Exemple de question sur la vĂ©rification extĂ©rieure : Montrer oĂą s’effectue le remplissage de l’huile de moteur.
RĂ©ponse : Le candidat montre le bouchon de remplissage. Si le candidat a des difficultĂ©s pour ouvrir le capot, l’accompagnateur peut lui indiquer comment procĂ©der.

Le Stress

Les effets du stress pour le permis de conduire peuvent ĂŞtre soit positifs ou nĂ©gatifs. Un stress lĂ©ger est positif et est bĂ©nĂ©fique pour votre capacitĂ© de concentration, d’adaptabilitĂ©, et d’autres avantages. En revanche un stress trop intense peut ĂŞtre nĂ©gatif et peut avoir des effets tels que : des difficultĂ©s de concentration, de l’anxiĂ©tĂ©, l’irritabilitĂ©, des troubles de la mĂ©moire, et de la colère. Mais alors que faire lorsque l’on stress au permis de conduire ? Voici nos conseils dans « Comment gĂ©rer son stress lors de l’examen du permis de conduire « .

Il est tout à fait normal de stresser avant de passer son examen de permis pratique. Quand on est stressé, on a tendance à avoir le regard fixe et à ne plus voir ce qu’il y a autour. Notre concentration n’est donc pas optimale, mais il existe des moyens pour faire diminuer ce stress au maximum et d’augmenter vos chances de réussir l’examen du permis de conduire : 

Une bonne préparation. Soyez bien préparés, car le fait de bien se préparer avant un examen, de s’entrainer le plus possible, que vous ayez choisi la filière libre ou l’auto-école, permet de diminuer le stress et de se sentir plus en confiance pour affronter toutes les situations possibles : faire vos réglages, manœuvres pour les créneaux, vérifier la pression des pneus, vérifier que vos papiers soient en ordre etc. Notre application Updrive est d’ailleurs un excellent moyen pour s’y préparer. 

Dormir suffisamment. A la veille de l’examen, il est important de dormir suffisamment longtemps pour se sentir en forme le jour de l’examen. Si vous ne dormez pas assez vous risquez de manquer de concentration et de commettre des erreurs d’inattention. 

Avoir une bonne alimentation. Les bienfaits concernant le fait d’avoir une bonne alimentation au niveau de la concentration ne sont plus à démontrer. Ayez donc une alimentation saine pour optimiser vos chances de réussir. Une bonne respiration 

Une bonne respiration peut également aider à se sentir plus apaisé. Juste avant de commencer l’examen, prenez une profonde inspiration et expirer lentement.

 

Perception des Risques

Il s’agit d’une condition d’accès à l’examen pratique. Concrètement, l’épreuve se déroule par ordinateur. Le candidat reçoit différentes situations de circulation dans lesquelles il doit identifier les dangers qui se présentent. Il est obligatoire avant de pouvoir rouler seul, que ce soit sous permis provisoire (18mois), ou sous permis définitif. A noter que si vous avez effectué vos cours en auto-école, il faudra passer le test avant le test de capacité technique de conduite. Suite à 2 échecs, il faudra suivre 3h de cours d’auto-école avant de pouvoir représenter le test.

Il existe de nombreux sites et applications pour se préparer au test de perception des risques et également des exemples d’exercices de mise en situation en Belgique sur YouTube.

Vous devez passer et réussir le test de perception des risques avant l’examen pratique peu importe la filière d’apprentissage que vous avez suivi.

Pour passer le test, il faut vous rendre dans un des 14 centre d’examen agrées par la Wallonie. Le choix de celui-ci n’est forcément lié à votre domicile. Vous pourrez choisir le centre qui vous convient le mieux. Le test a lieu sur rendez-vous et se fait sur un des sites suivants : www.autosecurite.be ou www.aibv.be.

La réussite du test de perception des risques doit également se faire pendant la période de validité de votre permis de conduire théorique.

La participation au test coûte 15 euros. Ce montant sera demandé à chaque participation.

Divers

En Wallonie, il est possible pour les demandeurs d’emploi de passer leur permis de conduire B et AM gratuitement sous certaines conditions : avoir suivi une formation au Forem, du CPAS, de l’AVIQ (Agence pour une Vie de Qualité), les MIRE (Missions Régionales pour l’Emploi) ou le SAACE (Structure d’Accompagnement à l’Auto-Création d’Emploi).

Cette mesure prise en 2020 appelé « Passeport drive » comprend 12 heures de cours théoriques, 30 heures de cours pratiques pour le permis B et 8 heures de cours pratiques pour le permis AM.  

Les frais d’examen théorique et pratique sont pris en charge ainsi que le test de perception des risques.

Pour les conducteurs particuliers, les personnes diabétiques peuvent obtenir leur permis de conduire en présentant à l’administration communale un certificat d’aptitude à la conduite d’un véhicule rempli par son médecin.

Pour les chauffeurs professionnels, seul un médecin du travail peut délivrer le certificat d’aptitude à la conduite à condition qu’il y ait eu un avis favorable du médecin généraliste ou par un endocrino-diabétologue.

A noter que le permis pour les diabétiques n’est valable que pour une durée limitée. Il faut donc régulièrement renouveler le permis de conduire.

Il est également exigé que le conducteur diabétique dispose de sucre rapide dans son véhicule pour corriger l’hypoglycémie.

Dans certaines formations d’auto-école, vous pouvez commencer le permis de conduire théorique dès l’âge de 16 ans et 9 mois. Mais en règle générale, vous devez avoir minimum 17 ans pour commencer votre apprentissage théorique.

Dans le cas d’une perte, d’un vol ou destruction d’un permis de conduire en Belgique ou à l’étranger, vous devez le signaler à la police en téléphonant gratuitement à DOC STOP au +32 2 518 21 23. Ensuite il faut vous présenter au service Population-Etat Civil de votre commune de résidence pour pouvoir commander un nouveau permis.